Faire don de ses organes ou de certains tissus après le décès est un geste de solidarité et de générosité, le plus simple avoir sa « Carte de donneur » qui peut permettre de sauver la vie d’autres personnes

Si ce n’est pas le cas, en 2016, la loi redit et renforce le principe du consentement présumé : un prélèvement d’organes peut être pratiqué sur une personne décédée dès lors qu’elle n’a pas fait connaître son opposition de son vivant ou qu’elle n’en a rien dit.

Vous pouvez vous opposer au don de 3 façons :

  • Vous inscrire sur le Registre National des Refus, disponible en ligne et consulté obligatoirement avant toute démarche de prélèvement
  • Ecrire votre opposition sur un papier et confier ce document à un proche
  • Faire connaître votre opposition oralement à un proche qui pourra témoigner le jour de votre décès.

CHICAS Centre hospitalier Intercommunal des Alpes du Sud – Hôpital de Gap Sisteron, participe à la mission de santé publique de prélèvement en vue de greffe par l’intermédiaire de la coordination hospitalière de prélèvement d’organes. Cette unité est composée d’un médecin et de deux infirmières, formés spécifiquement à l’activité

Adresse

Notre adresse:

1 Place Auguste Muret 05000 Gap

GPS:

44.557135239347, 6.0756735831297

Web:
Envoyer un mail
Itinéraire