Début : 15 septembre 2018
9 h 00 min
Fin : 15 septembre 2018
17 h 00 min

Lieu de l'événement

05700 Serres

GPS : 44.428499, 5.7149839999999585

Le gypse et le plâtre : des paradoxes très actuels
Depuis deux siècles, le gypse a connu une évolution paradoxale : avec l’industrialisation de son processus de fabrication au XIXe siècle ou la mise en place de nouveaux produits, comme la plaque de plâtre au XXe siècle, son utilisation s’est étendue. Mais elle s’est aussi standardisée et des savoir-faire, associés à des techniques artisanales, ont été moins utiles. Les usages du matériau se sont aussi simplifiés. Avec le développement des moyens de transport, les territoires d’usages du plâtre se sont étendus, hors des régions où la présence du gypse en faisait un des liants pour les constructions.

La redécouverte du gypse comme matière
Depuis quelques années, la connaissance des patrimoines associés au plâtre et celle des techniques anciennes utilisées en construction et en décoration ont représenté une source de découvertes concernant les possibilités de ce matériau pour la construction, bien au-delà des seuls enjeux de restauration.

Dans le cadre de ces réflexions et de ces travaux, il est apparu intéressant de proposer, dans le cadre d’un colloque, à des spécialistes de domaines très différents, tant scientifiques, qu’industriels, architectes, restaurateurs, historiens et historiens de l’art, d’aborder leurs travaux avec la volonté de rencontrer d’autres disciplines et d’autres pratiques.  Le colloque souhaite donc privilégier une approche interdisciplinaire, susceptible de relier plusieurs enjeux entre eux. L’objectif est de montrer comment les travaux ou les réflexions présentées peuvent contribuer à éclairer d’autres enjeux ou d’autres pratiques.

Renseignements

  • Sabrina DA CONCEICAO Chargée de projet « gypse »
  • 06 82 33 69 31

PROGRAMME DU COLLOQUE
Jeudi 13 septembre 2018 – salle des fêtes de Serres (route de Méreuil)

  • 9 : 00 : Accueil
  • 9 : 30 : ouverture du colloque. Le plâtre comme matériau : des usages qui évoluent. Les recherches sur le plâtre comme matériau ont pris, depuis une vingtaine d’années, des directions diverses. Les restaurateurs et les maçons ont cherché à redécouvrir des techniques anciennes en reconsidérant cette matière et ses ressources. Des industriels s’appuient sur la faculté du plâtre à être recyclé pour engager de nouvelles recherches sur ce matériau. Des artistes savent aussi l’utiliser, sous ses formes diverses, pour en faire un outil d’expression inédit.
  • 9 : 45 – La filière recyclage du gypse – Patricia Andy, Responsable Recyclage Placoplâtre , Philippe Artufel, Chargé d’Affaires, Placoplatre
  • 10 : 30 – Des savoir-faire au service d’un matériau complexe – Pierre Caron, artisan gipier, intervenant à l’Ecole d’Avignon et au Gabion
  • 11 : 15 – pause
  • 11 : 30 – J’ai gâché toute ma vie dans une carrière de plâtre, Patrick Zambelli, artisan gypier, maître en métier d’art et entreprise du patrimoine vivant
  • 12 : 15 – Siffler en travaillant. Pascale Stauth et Claude Queyrel, artistes plasticiens
  • 13 : 00 – buffet
  • Réactiver le lien social en travaillant sur le gypse patrimonial. A l’instar de ce qui a pu se passer autour de la pierre sèche, la redecouverte de l’histoire et des techniques du plâtre s’est aussi accompagnée de la mise en place d’un ensemble d’actions qui valent autant par la diffusion des techniques qu’elles permettent que par les liens qui peuvent se créer. Au-delà de l’économique, il s’agit aussi d’affirmer la dimension sociale et territoriale du gypse.
  • 14 : 30 – Gypse et territoires, expériences croisées de deux Parcs naturels régionaux (Verdon et Baronnies provençales) – Marjorie Salvarelli, Chargée de projet « valorisation du patrimoine bâti et transmission des savoir-faire » au Parc naturel régional du Verdon, ; Alexandre Vernin, chargé de mission « patrimoiens culturels et culture » au Parc naturel régional des Baronnies provençales
  • 15 : 15 – A la croisée de la recherche et du développement territorial : l’hôtel de Mazan à Riez – Fabienne Gallice, responsable du service « Musées », Durance Luberon Verdon Agglomération
  • 16 : 15 – pause
  • 16 : 30 – Gypse et plâtre traditionnel, réponse à une pathologie du bâti ancien par un processus de construction identitaire et professionnel, Joel Tressol et Charles-Louis Roseau, artisans maçons et formateurs
  • 17 : 30 – Discussions de la première journée
  • 18 : 15 – fin de la première journée

vendredi 14 septembre 2018 – salle des fêtes de Serres (route de Méreuil) Renouveler les approches autour du gypse et de son histoire. Depuis le colloque organisé par « GYP Art et Matière » en 2003, les recherches sur l’histoire du gypse, sur son exploitation et sur les patrimoines associés au plâtre ont permis de mieux connaître cette matière au fil des siècles. Connaître et expérimenter pour mieux préserver, tels sont les enjeux actuels de la recherche patrimoniale.

  • 9 : 30 – Le massif de la Platrière : un castrum médiéval façonné dans le gypse – Florian Bonvalot, archéologue (Eveha-UMR 6249) et Laurent Fiocchi, archéologue (Eveha-CHEC Université de Clermont II)
  • 10 : 30 – Nouvelles approches du gypse parisien dans les constructions – Jean Ducasse-Lapeyrusse, ingénieur de recherche, Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques-USR 3224 (Cercle des Partenaires du Patrimoine)
  • 11 : 30 – pause
  • 11 heures 45 – Les décors de stucs : une approche mimétique. Traits historiques et lexicaux – Manuel-Antoine Cardoso Canelas, philosophe et peintre en décor du patrimoine
  • 12 : 45 : buffet
  • 14 :30 – Les typologie de façades au plâtre dans le Luberon et les Baronnies provençales, Isabelle Rollet, formatrice à l’école d’Avignon.
  • 15 : 30 – Restauration d’une maison Renaissance en montagne : la maison dite de Lesdiguières à Serres, Hélène Riblet, Inspectrice générale à la Direction générale des patrimoines (Ministère de la Culture)
  • 16 :30 : discussion générale
  • 18 : 00 : évocation (sur place) des travaux de restauration de la façade de la « Maison Lesdiguières » à Serres par Helène Riblet, inspectrice générale du patrimoine et Marc Lavarenne, artisan gipier et visite des gypseries de l’Hôtel de ville de Serres.

 

samedi 15 septembre 2018 – Place du monument aux morts (en face de l’Office de tourisme)

A l’occasion des journées du patrimoine, consacrée en 2018, à l’art du partage, trois artisans, spécialistes de la réalisation et de la restauration de décors en plâtre, présenteront certaines de ces techniques, à l’occasion d’ateliers de démonstration (gratuit)

  • Pierre Caron, artisan gipier et intervenant à l’Ecole d’Avignon (Saint-Julien d’Asse, Alpes-de-Haute-Provence) présentera la techniques des gypseries
  • Marc Lavarenne, artisan gipier (Montclus, Hautes-Alpes) présentera la technique du stuc marbre
  • Patrick Zambelli, artisan gypier (Mazan) présentera la technique du moule à pièce
Frais et billets
Gratuit
0,00 €