Début : 1 décembre 2018
20 h 30 min
Fin : 1 décembre 2018
21 h 30 min

Lieu de l'événement

137 bd G. Pompidou 05000

GPS : 44.55544423640146, 6.077747738634116

Ramkoers
Cie BOT

Vendredi 30 novembre à 20h30
Samedi 1er décembre à 20h30
Tarif Grenat

Une création musicale bricolée avec de la tôle, des métaux de récup et beaucoup d’inventivité. Un OVNI fl amand à découvrir d’urgence !

Au début, il n’y a rien d’autre qu’un plateau nu. Une heure plus tard, une vingtaine d’installations-sculptures sonores plus ou moins monumentales occuperont tout l’espace. Entre les deux, aura eu lieu une rencontre inattendue, un fantastique big bang entre théâtre et musique, orchestré par une drôle de confrérie à gueule de taulards, en kilt et Doc Martens.

Tour à tour mécaniciens, musiciens, acteurs et chanteurs, ces artisans sont des forgerons poètes, des ogres délicats. Sous nos yeux, ils façonnent une rocambolesque aventure visuelle et musicale. Avec une ingéniosité réjouissante, ils s’emparent de simples matériaux de récup’ – morceaux de ferraille, gouttières hors d’usage, poubelles déglinguées, barils rouillés – et leur confèrent une nouvelle et noble fonction : celle de produire de la musique. Leur cabaret indus’ pourrait sonner « gros son qui tache » : il est en réalité étonnamment raffiné. Dans Ramkoers, le piano s’incruste dans une roue et se joue la tête en bas, les sabots deviennent percussions, la scie musicale se marie au violon post-apocalyptique. Si la proposition de la compagnie BOT séduit le public petit et grand, c’est sans doute grâce à ce détonant mélange de rugosité apparente et de précision joyeuse, de folie métalleuse et de rationalité extrême dans l’élaboration de nouveaux instruments façon Meccano. On pense à Tom Waits, à Caro et Jeunet, à un cabaret berlinois version Mad Max… Une découverte à ne pas rater !

Avec Job Van Gorkum, Tomas Postema, Geert Jonkers, Doan Hendriks – Mise en scène Vincent de Rooij – Son Jan Aike Luchtenberg – Lumière Bob Kruiskamp


Frais et billets
Voir ci-dessus
0,00 €

Organisateur

Théâtre La Passerelle

Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud En proposant ce nom "La passerelle", lors de la création du théâtre en 1988, Pierre-André Reiso, le directeur de l’époque, entendait…