Début : 7 septembre 2019
9 h 00 min
Fin : 7 septembre 2019
17 h 30 min

Lieu de l'événement

-

GPS : -

La Société d’Etudes des Hautes-Alpes organise plusieurs événements

Au mois de juin deux conférences, l’une à Gap et l’autre à Chorges, sur les thèmes suivants :

Les lions stylophores dans les porches d’églises du Dauphiné et d’Italie du Nord présenté par Dominique Tritenne Président et membre fondateur du Conservatoire national des pierres et des marbres le Vendredi 7 juin à 18h à la salle Le Royal, rue Pasteur à Gap

C’est une particularité de certaines églises du Haut-Dauphiné que d’y voir un porche, avec de belles colonnes en marbre soutenues par des lions : le « réal ». Ils tiennent leur origine de l’école lombarde, qui apporta de nombreux modèles architecturaux. Ces lions de marbre sont aussi présents, avec la même fonction de supporter les colonnes du porche, dans beaucoup d’églises du nord de l’Italie. La plupart d’entre eux sont taillés dans un matériau local, le marbre rose de Guillestre. Leurs homologues italiens sont, eux, sculptés dans du marbre rose de Vérone. Une similitude de matériaux et de forme étudiées par les deux auteurs qui proposeront une présentation de leurs travaux.

Le territoire frontalier des Caturiges : une enquête archéologique en cours présentée par Karine Raynaud Archéologue, en collaboration avec Laure Gautier, étudiante en master 2 d’archéologie le Dimanche 16 juin à 18h à la Salle des Fêtes de Chorges, place du Champ de foire

Quel territoire le peuple gaulois des Caturiges a-t-il occupé durant l’Antiquité ? L’exposé des résultats des recherches archéologiques menées depuis plusieurs années sur la commune de Chorges et dans l’Embrunais, ainsi qu’autour du lac de Serre-Ponçon, permet d’en dessiner les contours. Il s’agira de mettre en évidence les lieux d’implantation de l’habitat rural, en lien avec les potentialités agricoles des sols disponibles dans le secteur. La découverte récente des premiers vestiges de voirie romaine permettra de proposer une ébauche du réseau routier mis en place pour desservir la vallée et les versants adjacents. Laure Gautier présentera également une étude du vaisselier céramique utilisé par la communauté caturige du site gallo-romain de Rougon, étude qui introduit une réflexion nouvelle sur les questions de circulation des biens matériels et de mode de consommation. A partir de ces éléments inédits, se dessine un territoire caturige dominé par les bourgs antiques d’Embrun et de Chorges et nettement imprimé de son rôle de frontière internationale entre les Alpes Cottiennes et la Narbonnaise.

Le 7 septembre, une journée d’études sur Les réfugiés républicains espagnols dans les Hautes-Alpes qui se tiendra au Château de Montmaur

Quatre-vingt ans après sa fin, la guerre civile espagnole continue de frapper les consciences et les esprits. En 1939, la victoire des Nationalistes pousse les Républicains survivants et leurs familles sur les chemins de l’exil. En quelques jours un demi-million d’hommes, femmes et enfants franchissent la frontière française : c’est la Retirada (retraite).

Les Hautes-Alpes –88 000 habitants alors – accueillent un millier de femmes, enfants et vieillards. Un centre d’hébergement est ouvert à Aspres-sur-Buech. Les hommes, anciens soldats de l’armée républicaine, sont incorporés dans des Groupements de Travailleurs Etrangers, dont neuf opèrent dans le département. Sous l’occupation allemande, beaucoup rallient la résistance locale et, après 1945, de nombreuses familles s’installent dans le département.

80 ans après l’arrivée de ces réfugiés, une journée d’études sur les réfugiés républicains espagnols dans les Hautes-Alpes, va se tenir au Château de Montmaur le 7 septembre 2019 pour retracer ces moments de notre histoire, rendre un lointain hommage à ces exilés et évoquer les mémoires familiales et locales qui en ont été conservées.
La Société d’Etudes vous invite à participer à ce colloque. En tant que descendants de réfugiés ou personnes ayant contribué à en préserver la mémoire de leur exil, vous pourrez, – si vous le souhaitez – y apporter votre témoignage (Pour préparer ces contributions ou interventions, nous invitons les personnes concernées à contacter et en informer la Société d’Études des Hautes-Alpes soc.etudes.ha@sfr.fr)

Programme

  • 9h accueil
  • 9h30 Ouverture par Yves Chiaramella, Président de la Société d’Etudes des HA, un représentant de l’Etat espagnol(sous réserve) et les personnalités du département
  • 10h30 : Introduction par Robert Mencherini, Professeur d’Université honoraire en histoire contemporaine.
  • 11h15 : Les réfugiés dans le département, par Jean-Pierre Pellegrin, SEHA.
  • 12h : les Espagnols dans la Résistance et la déportation, par Philippe Franceschetti, professeur agrégé d’histoire, SEHA.
  • 12h45-14h : repas (buffet)
  • 14h : Grand témoin: Lydie Salvayre, prix Goncourt 2014 pour Pas pleurer (en collaboration avec le Foyer culturel veynois)
  • 15h15 Pause
  • 15h30 : Table ronde 1 : les groupements de travailleurs
  • 16h15 : Table ronde 2 : itinéraires de vie et mémoires de l’exil
  • 17h 30 conclusion
Frais et billets
Gratuit
0,00 €

Organisateur

Société d’Etudes des Hautes Alpes

SEHA - Favoriser la connaissance et l'expansion de tout ce qui intéresse et touche le département des Hautes Alpes - Histoire, patrimoine, géologie, botanique, économie et industrie du département