Début : 1 mars 2019
21 h 00 min
Fin : 1 mars 2019
22 h 00 min

Lieu de l'événement

-

GPS : -

Et si vous y croyez assez, peut-être il y aura un poney

Vendredi 1er mars à 21h00
Au Théâtre Durance de Châteaux-Arnoux
Tarif Amande Spécial

Un hommage poétique et musical à ce qu’il y a de magique dans nos vies, par un collectif à l’esprit résolument décalé. Drôle et inclassable.

Les Muerto Coco, alias Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard – accueillis la saison dernière avec leurs drôlissimes Lectures [z]électroniques – explorent depuis plusieurs années une forme légère de spectacle, mêlant poésie d’aujourd’hui et bidouillages sonores, et évoluant à la frontière du théâtre et de la performance. Pour ce nouvel opus au titre improbable, créé cette fois spécifi quement pour la scène, mais toujours avec cet esprit iconoclaste et métissé qui leur ressemble, ils sont accompagnés par le musicien Roman Gigoi.

Fascinée par la magie depuis son enfance provençale, Raphaëlle Bouvier a suivi une formation de « magie nouvelle » auprès de Raphaël Navarro, l’un des plus illustres représentants de cette tendance, avant d’écrire le texte de ce spectacle dans lequel on n’est jamais vraiment sûr de ce que l’on perçoit… Le pianiste a-t-il vraiment changé de costume en quelques secondes ? A-t-on vraiment vu une feuille voler dans la pénombre ? Les Muerto Coco sèment le doute autour de cette « magie-qui-fait-rêver, la vraie, la fausse, la pailletée » et nous amènent à nous questionner sur bien d’autres choses : l’amour, la manipulation, le monde du spectacle…

Un voyage troublant et espiègle, à mi-chemin entre le poème géant, le récital et le cabaret. Vive la fantaisie ! Vive la poésie

Avec Raphaëlle Bouvier et Roman Gigoi (clavier, compositeur, interprète) – Création lumière Laurent Coulais – Scénographie Claire Jouët-Pastré – Regard magique Arthur Chavaudret


Frais et billets
Voir ci-dessus
0,00 €

Organisateur

Théâtre La Passerelle

"En décembre 1988, une représentation du Ballet national de Marseille, dirigé par Roland Petit, inaugurait la première saison du théâtre La passerelle. 30 ans déjà... Entre…