Début : 22 août 2019
18 h 00 min
Fin : 22 août 2019
19 h 30 min

Lieu de l'événement

Cathédrale Notre dame du Réal 05200 Embrun

GPS : 44.5626171, 6.4949124

L’heure de l’Orgue c’est 9 dates de concerts soit tous les jeudis de l’été à 18h00 à la Cathédrale Notre dame du Réal

Alors venez nombreux assister à ces moments magiques dans la superbe cathédrale d’Embrun.

Programme

  • 4 juillet : SWEELINCK FRESCOBALDI, DU NORD AU SUD, Par Benoit DUMON Programme construit autour de deux claviéristes majeurs du début du XVIIe siècle à plus de 1300 kilomètres de distance : Sweelinck et Frescobaldi. Ces deux génies baroques ont pu éclore dans le terreau de la Renaissance où l’Europe connaissait un échange culturel extraordinaire et une relative uniformité stylistique. En attendant une certaine spécification « nationale » des esthétiques, Flandre et Italie règnent sur les arts et nous laissent deux très grands compositeurs virtuoses. À l’image de Monteverdi, à la fois savants polyphonistes et fougueux créateurs baroques, ils se distinguent aux claviers aussi bien dans la première manière que dans la seconde.
  • 11 juillet : FLORES DE MÚSICA, Avant-première du Marchesato Opera Festival Par Norberto Broggini, Récital en partenariat avec la ville de Saluzzo (Italie) Parmi les plus précieux joyaux de la Bibliothèque nationale d’Espagne se trouve une série de quatre volumes manuscrits de musique pour clavier intitulés Flores de música (1706), Pensil deleitoso de suaves flores de música (1707), Huerto ameno de varias flores de música (1708) et Ramillete oloroso de suaves flores de música (1709). Cette vaste anthologie de quelques 1500 pages renferme environ 200 pièces de musique dont la plupart demeurent anonymes. Certaines furent très probablement composées par le compilateur lui-même, l’organiste catalan Fray Antonio Martín y Coll.
  • 18 juillet : MUSIQUES BAROQUES DE FRANCE ET D’ALLEMAGNE Par Thibaut DURET. Le programme de ce concert est avant tout inspiré par la beauté visuelle et sonore de l’orgue qu’abrite la cathédrale d’Embrun. Il fera voyager l’auditeur entre la France et l’Allemagne.
  • 25 juillet : DE BACH À OFFENBACH Par Christopher HAINSWORTH. Quelques grands classiques seront proposés : Haendel, Scarlatti, Rameau, Mozart, etc… Mais aussi des oeuvres légères : marches, danses, balades en luge… Sans oublier une grande improvisation sur des thèmes donnés par le public dans la pure tradition française et… néozélandaise car Christopher Hainsworth croit qu’il faut sortir des sentiers battus pour combattre les préjugés populaires contre l’orgue et sa musique. D’ailleurs, il n’hésite pas à présenter ou adapter des oeuvres qui peuvent en surprendre plus d’un…
  • 1 août : L’EUROPE DANSE, Par François GUICHARD les organistes-clavecinistes ont largement puisé dans le répertoire des danses populaires ou de cour. La musique pour orgue gagne en vivacité, en rythmes marqués, en noblesse ou … en langueur. Huit danses seront ainsiproposées et agrémentées de petits commentaires.
  • 8 août : MINIATURES ET FRESQUES BAROQUES, Par Aurélien FILLION. Ce récital aux mille couleurs nous invite à voyager. De l’Italie à l’Angleterre, du Portugal à l’Allemagne, découvrez les sonorités subtiles, puissantes et riches d’un orgue historique au service de pièces écrites au XVIIe siècle et provenant de toute l’Europe.
  • 15 août : UNE JOURNÉE À LA COUR DU ROI SOLEIL Par Adeline CARTIER (orgue) et Rachel CARTRY (violon) De l’église à l’opéra en passant par la Chambre avec des pièces pour orgue ou pour violon et basse-continue, mais aussi des arrangements d’airs d’Opéra, les deux musiciennes vous feront découvrir le répertoire français du début du XVIIIe siècle, à la cour du roi de France
  • 22 août : RÉCITAL DE MUSIQUE ITALIENNE DU XVIE AU XIXE SIÈCLE, Par Jean-Jacques TOURNEBISE-CERUTI Ce concert vise à proposer une évolution de la musique italienne d’orgue du XVIe siècle au début du XXIe siècle. Bien que l’orgue italien soit très différent de l’orgue classique français, l’instrument d’Embrun, qui appartient à cette dernière catégorie, peut, par ses trois claviers et sa grande diversité sonore, relever le défi tout en apportant à cette musique italienne une enveloppe sonore originale. D’une manière plus générale, c’est aussi l’occasion d’entendre comment les compositeurs du sud de l’Europe, qui produisent pour cet instrument dédié au culte et à ses codes souvent contraignants, ne sont pas indifférents aux influences profanes comme la danse ou l’opéra qui est depuis le XVIIe siècle le genre musical le plus populaire.
  • 29 août : AUTOUR DES AIRS ALLEMANDS DE GEORG FRIEDRICH HAENDEL Par Gabrielle VARBETIAN (soprano), Colin HELLER (violon baroque) et Pablo DE VEGA (orgue) Georg Friedrich Haendel fait en 1727 une excursion inédite dans le domaine de l’intime, et renoue avec sa langue maternelle en mettant en musique neuf poèmes issus du recueil « Irdisches Vergnügen in Gott » (Délices terrestres en Dieu), du poète et librettiste allemand Barthold Heinrich Brockes. Six de ces Airs allemands, alternés avec des pièces d’orgue et de violon seul de la même époque, seront présentés par trois jeunes musiciens issus du département de musique ancienne du Conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon.

Renseignements

  • 04 92 44 30 87
  • culture@ville-embrun.fr
  • Site web : www.ville-embrun.fr/
Frais et billets
Gratuit
0,00 €

2 Dates programmées